Recommandé Des Articles Intéressants

Moi

Boulimie et abandon

Boulimie et abandon Je suis boulimique depuis 7 ans, même si aujourd'hui je n'ai que des crises espacées. Mais je suis poursuivie par la peur d'être abandonnée, conséquence de mauvaises expériences ainsi que d'une relation très difficile avec ma mère pendant ma jeunesse. Je me contrôle plutôt bien mais je ne peux m'empêcher de temps en temps de tester les limites de mon ami pour voir ce qu'il peut supporter.
Lire La Suite
Couple

Le coeur d'un homme : Le râteau

Amour, sexe ou amitié, amante, fille ou mère…En toute liberté, un homme nous confie chaque mois une histoire dont la femme est l'héroïne. Hervé, 50 ans, raconte un " échec " amoureux. Jacques Salomé "Il y a diverses façons d'échouer lors d'une tentative de séduction. La goujaterie (frontale en tout cas) n'étant pas mon genre, je ne me suis jamais retrouvé, honteux et confus, avec la trace d'une main furibarde imprimée sur la joue.
Lire La Suite
Couple

Il faut parler de ses fantasmes

L'idée reçue. Malgré l'abondance d'informations sur la sexualité, nous sommes encore victimes de préjugés qui peuvent compliquer notre vie sexuelle. Chaque mois, Catherine Blanc, sexologue et psychanalyste, remet à sa place l'une de ces croyances. Catherine Blanc Alors que nous vivons les temps heureux d'une société où le verbe est au service de l'expression d'une liberté individuelle, rôde une dictature qui voudrait qu'il " faille " parler de sa sexualité, et notamment décrire ses fantasmes.
Lire La Suite
Famille

Mon aîné n'a pas le même père que mes deux derniers.

Mon aîné n'a pas le même père que mes deux derniers. Comment le leur expliquer ? Les enfants (3 et 6 ans) que j'ai eus de mon deuxième mari ne savent pas que mon fils aîné n'est pas du même père qu'eux. Je voudrais le leur apprendre. Comment faire ? Irène, Strasbourg Claude Halmos Psychanalyste vous répond Votre lettre me semble un peu énigmatique, car vous ne me dites pas pourquoi, jusque-là, les choses n'ont pas été dites.
Lire La Suite
Culture

Marion Cotillard : "J'ai besoin de me recentrer"

Vous avez peur de trop en dire ? M.C. : Non, ce n'est pas ça. Simplement, je me demande : qu'est-ce que j'ai d'intéressant à dire, moi ? [Long silence.] Je me pose énormément de questions en ce moment sur l'utilité de parler de soi, de faire des interviews, de s'engager pour telle ou telle cause. Je pense que ces questionnements viennent en grande partie du fait que, ces dernières années, j'ai privilégié ma passion d'actrice et consacré trop peu de temps à ces gens et à ces causes qui comptent t
Lire La Suite